retour accueil
Agenda de la ville
 

LES CHENILLES PROCESSIONNAIRES

PLUSIEURS MOYENS DE LUTTE

1. Le traitement par voie aérienne : il est généralement programmé à la fin du mois de septembre par aspersion d’une substance biologique (le bacilus thuringiensis) - sans danger pour l’homme et les animaux domestiques - qui détruit les chenilles à l’état larvaire. Ce traitement bien qu’efficace, présente néanmoins l’inconvénient de détruire les autres larves de papillon. Ce traitement doit être réalisé entre le 20 septembre et le 15 octobre. Ces traitements aériens sont soumis à autorisation et nécessite l’installation d’un périmètre de sécurité restant en place 48 heures après le traitement. Ce traitement n’est généralement pas autorisé en milieu urbain.

2. La mise en place de piège écologique : il est constitué d’une collerette fixée sur le tronc et équipée d’un tuyau relié à un sac récupérateur. Lors de la descente des chenilles vers la terre où elles s’enfouissent, elles sont guidées par le tuyau qu’elles empruntent et sont piégées dans le sac récupérateur. A la fin du mois de juin, il convient de décrocher le sac et de détruire les insectes au stade de chrysalide. Ce piège peut rester en place et être utilisé plusieurs années.  Cette solution écologique peut encore être mise en place.

3. L’échenillage manuel : ce procédé consiste à enlever les nids avec l’aide d’un échenilloir qui sont alors détruits par le feu. Ce traitement nécessite des moyens lourds et dangereux (élévateurs, échelles,….).

4. La mise en place de piège à phéromone : elle intervient avant la transformation de la chrysalide en papillon. Ce piège, constitué d’un entonnoir et d’un diffuseur de phéromone sexuelle attire le mâle qui est pris au piège et ne peut plus se reproduire. Ce piège s’installe durant l’été (mi-juin / mi-août). Un piège par propriété peut être remis par le service Jardins & Paysages dès le mois de mai, et ce, à titre d’essai uniquement et dans la limite de 50 pièges.

Après avoir opté pour l’une ou plusieurs options, il conviendra de se rapprocher d’un professionnel qui assure la/les prestation(s) ;  l’ensemble des moyens de lutte décrits ci-dessus ne peut être pris en charge par la commune sur des parties relevant du domaine privatif.

 

Le Service Jardins et Paysages met à disposition des pièges à Phéromones dans le cadre de la lutte contre la chenille processionnaire du Pin, dans la limite de 50 pièges et selon les modalités suivantes :

- résider à Sète,
- ne pas avoir bénéficier de la distribution de piège lors de la campagne précédente
- un piège et sa phéromone par résidence
- (dans la limite de 50 pièges)
- se présenter au service avec un Pièce d'identité et/ou justificatif de domicile

Le piège peut être utilisé pendant plusieurs années, en revanche la capsule à phéromones , d'une durée de vie limitée, devra être remplacée à la charge de l'usager.

 
Lucette
 
 
 

Facebook 10 000 mercis !