Administration éco-responsable

- Sortie du guide de l’agent éco-responsable (élaboré par les agents) et distribution au personnel de la mairie et du C.C.A.S.

- Mise en place d’une politique d’achats centralisée et éco-responsable : intégration des critères de développement durable dans les appels d’offre des achats public centralisés, papiers issus de fibres vierges provenant de forêt gérées durablement, produits industriels respectueux de l’environnement.

- Renouvellement progressif du parc automobile par l’acquisition de véhicules électriques et au Gaz Naturel de Ville.

 

Formation interne

Formation des élus, des chefs de service et des cadres du service des sports sur les problématiques de développement durable.
L’ensemble du personnel communal est régulièrement formé sur ce thème.
Formation d’une trentaine d’agents sur le stockage, l’utilisation et l’élimination des produits chimiques.
Formation de 30 chauffeurs à l’éco-conduite.

 

Déchets / Tri

- Tri du papier: Tous les bâtiments administratifs sont désormais équipés de cartons pour collecter le papier, de même que neuf écoles.
Au total, 16 tonnes ont été collectées en 2008 et 8 tonnes durant le premier semestre 2009.

- Tri des piles: Tous les bâtiments administratifs et de nombreuses écoles ont été équipés de collecteurs de piles.
33 kilos ont été collectés en 2008.

- Tri des cartouches de toner: Pour tous les photocopieurs, collecte et récupération gratuite des toners de photocopieurs des bâtiments administratifs et du CCAS.
Extension prévue de cette collecte aux écoles ayant des photocopieurs.

 

Divers

Traque systématique des fuites d’eau grâce à un relevé mensuel des compteurs effectué par les services municipaux.

 

Circulation

Depuis plusieurs années, la ville cherche à promouvoir les modes de circulation douce. 15 kilomètres de pistes cyclables ont d’ores et déjà été achevés.

 

Lutte contre les incivilités

En parallèle d’une campagne de lutte contre les incivilités, une équipe de deux patrouilleurs sillonne la ville toute la journée pour informer les habitants sur les jours et heures de collecte des ordures ménagères, l’emplacement des points propreté, les lieux où sont distribués les canisacs… et sanctionner les actes inciviques avec le concours de la police municipale. Cette mesure est un nouvel atout dans la bataille menée par la ville contre les actes inciviques qui empoisonnent le quotidien des sétois, impactent les finances municipales et réduisent à néant les efforts fournis par les services.

 

Biodiversité

La ville de Sète possède deux zones Natura 2000 (Quartier de la Corniche et du Lido) destinées à la protection des espèces menacées, et a mis en place une démarche de sensibilisation de la population à la problématique des plantes envahissantes. Sète prépare l’élaboration de son Atlas de la Biodiversité Communale ABC pour valoriser et protéger l’ensemble des espèces.

 

Communication / Sensibilisation

- Création des journées de l’énergie et du développement durable chaque année au mois d’avril à l’occasion de la semaine nationale du développement durable. Cette manifestation est destinée à présenter au public les acteurs locaux du développement durable et faire le point sur l’actualité avec des conférences (nouvelles énergies, état de la planète…). Elle est organisée en partenariat avec de nombreux acteurs (Communauté de communes du Nord du bassin de Thau, Thau agglomération, Chambre de Commerce et d’Industrie, Syndicat mixte du bassin de Thau, Véolia eau…).

- La ville coopère avec les structures d’animation sur le territoire pour sensibiliser les enfants au respect de l’environnement (centres de loisirs, centres sociaux, centres de loisirs jeunes de la police nationale) / opération annuelle de nettoyage des canaux en partenariat avec l’association Odyssée plongée).

- La ville a reçu le prix AFIRAC de l’animal en ville en 2007, concernant la problématique des déjections canines, ex aequo avec la Communauté urbaine du grand Lyon.

 

Service Paysage & Jardins

Extension progressive du système de gestion informatisée de l’arrosage automatique (permettant la détection des fuites et le contrôle immédiat en cas de pluie). Développement de l’utilisation des paillages pour limiter les consommations d’eau. Modification de la composition des massifs de fleurs par intégration de vivaces plus économes en eau et limitant les temps de plantation.